CONTACT

 

contact@leptitpinard.fr

Tel: 09 87 02 00 11

 

ADRESSE : 

 

18, rue Saint Ambroise

75011 PARIS

HORAIRES

LE MIDI :

MER-VEN 12H - 14H

LE SOIR :

MER-DIM 19H - 00H

LE BRUNCH :

SAM-DIM 12H - 16H

SOIS AU COURANT DE TOUTE NOTRE ACTUALITÉ !

Métros : 

Saint Ambroise (9)

Saint Maur (3)

Le JURA : un terroir qui gagne à être connu !

March 28, 2018

Cela faisait un petit moment que nous n'étions pas partis à la rencontre des vignerons. L’activité reprend son cours après la "pause hivernale" avec le traitement des vignes, nous en profitons pour venir les embêter ! C’est donc avec joie et excitation que nous reprenons le cap de la vigne.

 

 

 

En route donc pour le Jura avec ses meules de comté, ses apéros au macvin, ses poulardes aux vins jaunes, et ses soirées au vin de paille !

 

Tout d'abord, il faut savoir que le Jura est l’un des plus petits vignobles français, il présente seulement 2000 hectares de vignes. Mais c'est la deuxième région viticole française BIO ! Nous l'avons appris par le MOF sommelier M. Philippe Troussard, sommelier à Arbois au restaurant Les Caudalies. En plus d'être une région connues pour ses vins particuliers, c'est un vignoble qui offre des vins d’une qualité exceptionnelle !  

 

En effet le sol est particulièrement propice à la vigne, la preuve en est : des traces dans la région prouvent qu’on y fabriquait du vin depuis la plus haute antiquité ! Principalement constitué de roches argilo-calcaires dont les marnes, le sol jurassien accueille 5 cépages : le Savagnin et le Chardonnay pour les blancs et le Pinot Noir, le Trousseau et le Poulsard pour les rouges.

La région du jura est particulièrement connue pour ses vins blancs oxydatifs. Mais ils produisent également d’excellents vins « ouillés » (technique de vinification classique, sans oxydation) aux arômes subtiles, minérales et salines. Le chardonnay y est gourmand et florale, le savagnin lui, cultivé nulle part ailleurs en France, révèle des arômes de sous-bois, de miel et d’amande. Ce dernier est très aromatique et robuste, c’est d'ailleurs ce cépage qui est utilisé pour le vin jaune.

 

 

Vous avez certainement déjà entendu ce terme, mais qu’est-ce que le vin jaune exactement ?  

C’est un vin sec très particulier qui surprend toute personne non avertie. Il nécessite des techniques bien particulières. En effet, déjà, il requière un minimum d’élevage en barrique de 6 ans et 3 mois. A l’inverse de ses paires « ouillés », il ne demande aucune intervention : ni ouillage (fait de remplir la cuve au fur et à mesure de l’évaporation naturelle du vin. Le vin reste donc en contact avec l’air ce qui apporte le côté oxydatif), ni soutirage ( « mise au propre » du vin en le séparant de ses lies. Une couche de levures protège donc le vin de l'oxydation > partie blanche que l'on voit sur la photo), ni même de sulfitage (matière ajoutée qui permet de stopper l’évolution du vin ). Ainsi le vin vieilli des années durant, au fil des saisons, sous un voile de levure qui à la fois le protège de l’air, et le nourrit pour lui conférer des arômes puissants de noix, raisins secs, d’éthanal, mais aussi de champignon, de résine, de pain grillé… Une fois approuvé par notre palais, il est excellent avec un vieux comté de la région (et oui nous sommes bien en Franche Comté !), ou une poularde au vin jaune, une croute aux morilles…

 

 Le second vin dont vous avez certainement entendu parler est le vin de paille. Très différent, celui-ci est moelleux et peut être produit ailleurs que dans le Jura. Il est élaboré à partir de raisins séchés plusieurs mois afin de les déshydrater. Il peut être fait de tous les cépages jurassiens, en assemblage par exemple pour complexifier le goût. Anciennement, ce séchage se faisait sur des lits de paille, aujourd’hui il est plus courant de les faire dans des cagettes en bois ou plastique dans un grenier ou tout local aéré. C’est une fois que le raisin est bien gorgé de sucre qu’il passe au pressurage et à la vinification. La fermentation se fait lentement durant 3 ans au moins jusqu’à atteindre un taux d’alcool entre 14° et 18° et des arômes de miel, figue, pruneaux, fruits confits…  Parfait avec un dessert ou un foie gras !

 

Pour l’apéro aussi les jurassiens ont leur secret : le macvin ! C’est un vin de liqueur fait à partir de moût de raisin muté à du marc et gardé en fut au moins 18mois. Un nez très particulier et une bouche on ne peut plus riche et ronde. Un étonnant breuvage à 17° à déguster à l’apéro (mais gare aux papilles saturées !) ou alors en fin de repas !

 

Maintenant que vous connaissez un peu le style jurassien, en route pour notre sélection ! Nous vous parlerons ici de 4 vignerons très différents qui ont particulièrement attiré notre attention ; mais il y a énormément de vignerons talentueux dans la région !
Petit détail : nous avons été particulièrement bien accueillis dans tous les domaines que nous avons eu la chance de visiter. Un vignoble de haute qualité qui fait preuve d'une humilité et d'une sympathie sans pareil, ça rend les vins encore plus appréciables ! 😋

 

 GUILLAUME OVERNOY

Le premier que nous connaissions déjà et qui nous épate à chaque fois que nous le voyons c'est le jeune Guillaume Overnoy, à Orbagna. Agé de 23 ans seulement, il fait des vins remarquablement fins.

Sa situation n'est pourtant pas simple : comme la plupart des ses confrères, il a perdu l'année dernière plus de 80% de sa récolte à cause des gelées, ce qui ne fait que s'ajouter aux années précédentes qui étaient déjà difficiles. La situation économique est donc critique pour nombre d'entre eux, surtout les jeunes vignerons qui n'ont pas de stock et/ou trésorerie. C'est donc un Guillaume stressé et fatigué que nous avons retrouvé, mais au combien motivé. Afin de s'assurer quelques ventes, il se lance d'ailleurs, avec des amis, dans la confection de bières. Ils étaient en plein expérimentation lorsque nous sommes arrivés et ça promet de belles quilles  : nous avons hâte de pouvoir les goûter ! 
Revenons aux vins. Ses stocks sont limités mais nous avons tout de même pu vous ramener quelques pépites :

- Le Chardonnay typé. C'est donc un vin fait de la même manière qu'un vin jaune, sous voile, mais avec du Chardonnay à la place du Savagnin et un élevage un peu moins long : de 2,5 ans pour celui-ci. Le côté oxydatif est donc présent mais assez doux. C'est une bonne introduction aux vins Jurassiens : typé mais pas trop, pour plaire à tous les palais.     

20,50€ à emporter - 28,50€ sur place

- Le Crémant. Un joli Extra Brut super bien équilibré, qui fait saliver. Parfait pour commencer tout diner ! 

20€ à emporter - 28€ sur place
 


JEROME ARNOUX, nous connaissions ses vins et c'était une réelle surprise que de le rencontrer. 

A côté de ses cuvées signées Jérôme Arnoux, il tient une coopérative sous le nom de le Cave de la Reine Jeanne. Il achète donc des raisins pour les cuvées de la Reine Jeanne, mais a aussi ses propres vignes qu'il cultive pour ses propres étiquettes. Un profil pluridisciplinaire donc ! 

La Cave de la Reine Jeanne, que nous voyons sur la photo, est la cave la plus ancienne d'Arbois. C'est dans ce somptueux décor historique que les vins de Jérôme sommeillent. 

Jérôme c'est un amoureux du travail bien fait. Respectueux de l'environnement et du raisin, il traite le moins possible ses vins. Ils sont expressifs et vifs, avec de belles longueurs en bouche. Parfait à la fois pour les diners entre copains et les tables plus nobles.

Nous avons particulièrement retenu 

- la cuvée Nuance : un assemblage de Chardonnay ouillé et Savagnin oxydatif. Un entre deux qui procure au vin une onctuosité et une douceur qui ne laissent pas indifférent.. !

- Aussi le rouge Friandise, assemblage de Poulsard et Pinot noir, sur les fruits rouges et la fraicheur.

- Et pour finir son Crémant Zéro Dosage, qui est extra. 

 

Bientôt disponibles au P'tit Pinard ! 


 

  CHATEAU D'ARLAY

Autre domaine que nous avons ramené dans le coffre est le Château D'Arlay. Il faut savoir que c'est le plus ancien château viticole de France ! Et pourtant il reste un domaine familial depuis sa création. Des archives prouvent l'activité viticole depuis 1070...

Nous n'avons pas eu l'occasion de visiter le château, qui n'est ouvert qu'en été mais c'est le comte Alain de Laguiche, le propriétaire, lui-même qui nous a accueilli et ce fut un bonheur de l'écouter nous raconter les histoires du château.

Le domaine travaille de façon traditionnelle : ils ont notamment la particularité chez eux de pratiquer des élevages particulièrement longs. Ils ont mis par exemple cette année en bouteille du vin de 2012 !  Autre chance, ils gardent en stock des vins de tous les millésimes. Inutile de vous dire que la dégustation fut longue et très très intéressante ! Nous avons eu la chance de gouter des millésimes étonnant ; nul par ailleurs nous aurions pu imaginer y tremper nos lèvres ! 
Pour ce qui est de vos papilles nous vous avons rapporter deux belles cuvées : 

- le Pinot Noir 2011. A la fois frais et épicé, ce vin a une belle minéralité et n'a rien à envier aux pinots de Bourgogne !  

23€ à emporter - 31€ sur place

- le Vin Blanc Tradition 2012. Un assemblage d'1/3 Savagnin - 2/3 Chardonnay qui a subit un élevage de 3 ans. C'est un vin tout en rondeur, très bien équilibré. Parfait en apéritif, sur des poissons de rivière ou même des viandes blanches. 

24€ à emporter - 32€ sur place

 

Petite anecdote des plus troublantes : leur étiquette n'a pas changé depuis 1917 ! Admirez pourtant la modernité de celle-ci (photo ci-dessus) ! Sobre, élégante et complète, elle contribue à la notoriété du château. 

 

 DOMAINE DE L'AIGLE À DEUX TÊTES


Autre domaine de grande qualité qui a retenu notre attention est le domaine de Henri Le Roy.  Sa spécialité ? Les vins "ouillés" ("normaux" disons), qu'il a le mérite de faire avec beaucoup de finesse et d'élégance, à la mode bourguignonne.

Alors bien sûr nous lui avons demandé pourquoi "L'aigle à deux têtes" ? La réponse est "Clin d’œil historique, en souvenir de l’emblème des Habsbourg. La Franche-Comté ayant appartenu à la Maison d’Autriche de 1477 à 1678."....  Voici un aperçu de l'homme : ses terres, il connait leur histoire, leur vécu...  Continuellement à la recherche de la vérité de ses terroirs, un brin poète et philosophe, nous avons partagé un joli moment de dégustation autour de ses vins d'une élégance rare. Un vrai voyage dans les tréfonds du Jura !

Comme il dit : 

Le vin, c’est le plaisir.
Et rien de plus.
Le vin, c’est simple.
Et c’est tout un monde.

 

Bientôt disponibles au P'tit Pinard ! 
 

 

 


 

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

POST DU MOMENT

3ème jeudi du mois : Le Beaujolais Nouveau - On va déguster !

November 15, 2017

1/1
Please reload

POSTS RÉCENTS

January 9, 2019

October 17, 2018

October 24, 2016

Please reload

RECHERCHER PAR #
Please reload

RETROUVE NOUS
  • Instagram - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Google+ - White Circle